samedi 16 septembre 2017

Riglos - Vía de Servicios (+Quinta Chimenea)



285m / 6c (V+ obl.) / (e) / 8 Longueurs

Approche : 20mn / Dans la voie 4h / Retour 40 mn
Le retour se fait en suivant le sentier de descente de la Visera.

Matériel : Corde à double de 50m (60m fait gagner du temps), 18 dégaines dont quelques longues, sangles pour les relais.

Quinta Chimenea est une ancienne voie rééquipée en 2016. C'est la première partie de l'itinéraire. On poursuit ensuite jusqu'au sommet de la Visera avec "Vía de Servicios" ouverte et équipée la même année.

Impressions : Ensemble superbe avec une escalade très variée. La cheminée demande réflexion tout du long pour des placements judicieux, souvent très aériens. Les mouvements ne sont pas répétitifs comme cela est parfois le cas dans les cheminées. Dans L2, les deux bombés sont très athlétiques, surtout le second avec un vrai 6b très proche du 6b+. Si l'on ne perd pas sa lucidité, on trouvera au milieu de la section dure une bonne patate offrant un repos qui permet de bien se refaire avant le rétablissement (le franchissement de ce surplomb m'a fait penser à celui d'Ansabère, dans la Montaner-Vicente, sauf qu'ici il y a plein de goujons pour protéger). La suite de la cheminée est toute aussi intéressante et agréable. La deuxième partie depuis R6b change radicalement le style de grimpe, on est dans un mur en dévers. Mention spéciale pour L7 : un 6b superbe, homogène, déversant, tout en placements pour économiser les bras. L'escalade n'y est pas particulièrement difficile car il y a de bonne patates tout du long avec des galets à la surface rugueuse qui adhère parfaitement bien, c'est une longueur "conti". Le 6c n'est pas très long depuis R7, il s'agit de franchir le bombé au-dessus du relais. La suite est moins difficile et tout aussi superbe.
D'une manière générale, la voie est très bien équipée, les passages difficiles sont très bien protégés, ça n'est que du plaisir. Cette voie peut être intéressante lorsqu'il y a du vent car nous sommes bien protégés, par contre on ne voit pas beaucoup le soleil dans la première partie.
J'oubliais de dire : beaucoup de monde à Riglos en ce moment (voir les deux dernières photos), nous avons vu des cordées partout. Nous étions nous-mêmes suivis de deux cordées, avec une cordée à notre droite dans "Silencio".





La cheminée est ici à gauche.

Depuis R1

Départ de L2

Dans L3

Arrivée à R3

Départ de L4

Départ de L5

L6, superbe 6b

Sortie de L6

Sommet de la voie

Beaucoup de monde au village...

... et sur les parois. Les flèches indiquent des grimpeurs !



samedi 26 août 2017

Pilar de Anso - Espiritu del Bosque


235m / 6c+ max / (e) sauf L7 / 8 longueurs / 6a obl.

Approche : 1h30 / Escalade : 4h00 / Retour : 1h00

Matériel : Corde à double de 50m, 12 dégaines + quelques longues, un jeu de coinceurs (pour L7), 4 ou 5 sangles de 120 cm (relais et Ae de L6).
Pour toute autre précision, voir topo.

Impressions : Espiritu del Bosque est une voie magnifique du début à la fin. Le secteur offre décidément de biens belles ascensions. Il n'y a rien à enlever, toutes les longueurs sont superbes, avec une mention spéciale pour L7 qui offre un rocher exceptionnel. Nous nous attendions à un gros combat au vu des cotations annoncées, finalement la voie propose des longueurs bien homogènes qui n'opposent pas de passages "vache". Par contre ça grimpe dès le départ : un beau vol après le deuxième point de L1 m'a rappelé à l'ordre : l'escalade demande concentration et précision dès le départ ! Nous avons mis à jour le topo car sur le net nous avons trouvé une variété importante de difficultés, avec des passages en A0 ou en Ae dans presque toutes les longueurs alors que tout se fait très bien en libre, excepté la fin de L6 qui propose un passage en 7c+ (parait-il !). Ces nombreux passages en A0 ou Ae ont guidé l'équipement qui n'est pas toujours judicieux pour le libre, c'est le seul bémol de cette voie : le 6c de L3 est suréquipé, L4 a au moins un point mal placé qui oblige à clipper hors ligne, le 6b+ de L5 comporte un pas de dalle mal protégé car la ligne de goujon va droit alors que l'escalade demande un peu de navigation, aussi le leader comme le second n'ont pas envie de se la "coller". Enfin, pour terminer avec l'équipement, la deuxième moitié de L7 est à compléter avec coinceurs alors qu'un goujon de plus permettrait de ne venir qu'avec des dégaines.
Ce qui est certain : les camalots sont totalement inutiles.
Ce qu'il faut savoir : la marche d'approche est un peu laborieuse, raide, sauvage. Il faut souvent naviguer à vue car il n'y a pas de vrai sentier. Lorsque l'on arrive au pied de la voie après avoir suivi des bouts de sentiers (d'isards ?), trouvé (par chance ?) quelques cairns et gravi des bouts de raillères, on se rend compte que l'on est à l'altitude de la sortie de "Camille". Autant dire que l'on a pris de la hauteur ! Mais la beauté de la voie vaut toutes les souffrances de l'approche !
Pour le début de l'approche (voir photo 2), nous sommes descendus derrière un gros bloc après le parking du mirador pour descendre traverser un petit rio. Nous sommes remontés droit ensuite pour retrouver un sentier bien marqué (balisé jaune et vert). Il faut le quitter au bout d'un petit moment pour remonter vers la gauche sur un sentier plus ou moins bien marqué. La suite se fait à l'intuition et à vue. Voici en photos :






Le pilier de Anso

L1

Le haut de L1

L2

R2

Le haut de L2

L3 : magnifique !

Dans le haut de L3

La cheminée de L4...

L4 demande des ressources mentales !

Le 6b+ de L5

L5

La traversée en 6c+ de L6

Dans le Ae de L6

Départ de L7

Après le 6a+ de L7

Rocher exceptionnel de L7

Vue du sommet

Descente de la crête pour le rappel à la deuxième brèche

Le rappel à la deuxième brèche




vendredi 18 août 2017

Ansabère 4 SOMMETS


Enchaînement des 4 sommets à Ansabère :
Pic, Grande Aiguille, Petite Aiguille, Petit Pic.

Durée : Compter au total un minimum de 12h
Approche 1ère voie : 2h.
Retour depuis le Petit Pic : 1h45
Escalade : 350 m environ au total, 6a max, (ta)
Matériel : Corde à double de 60m, 12 dégaines dont quelques longues, un jeu de coinceurs, un jeu de Camalots (des micros au no 3), 4 ou 5 sangles de 120 cm.
Pour toute autre précision, voir topo.

Nico et Ivan.                           TOPO au format PDF haute qualité ICI

Voilà une journée bien remplie à Ansabère, un moyen original de visiter le massif par des voies historiques. Que dire de plus, sinon que ce fut une superbe journée à tous points de vue. Voici topo détaillé et photos :











La Grande Aiguille d'Ansabère

Raillère interminable !

L1 voie du Vieux Piton : la porte d'entrée

Le haut de L1

Départ de L3 VdVP

La cheminée de L4 de la VdVP

L4, le passage en 6a/6a+

R3

Dans L4

Départ de L5 vers la sortie

R4

L5, sortie de la VdVP

Sur la crête menant au Pic

Dans le passage clé de la Voie du Surplomb de la Grande Aiguille

2ème sommet, sur la Grande Aiguille

Du monde sur le Pic d'Ansabère

L'impressionnant et très beau rappel de la Grande Aiguille

De la brèche, en remontant vers le Pic

De la brèche, en remontant vers le Pic


La brèche descendant vers les vires de la Face Nord du Petit Pic d'Ansabère

Sur les vires de la Face Nord du Petit Pic d'Ansabère

Dans la Voie Normale de la Petite Aiguille d'Ansabère

Sommet de la Petite Aiguille d'Ansabère

3ème sommet : la Petite Aiguille d'Ansabère

Beaucoup de choucas amassés en plein passage de notre dernière longueur de la journée

Dans la brèche entre Petite Aiguille et Petit Pic

Vue sur la paroi du Spigolo de la Petite Aiguille


Un bout du Spigolo...

Dernière longueur, en remontant vers le sommet du Petit Pic par la sortie de la Despiau-Ferrané

Arrivée au 4ème et dernier sommet de la journée : le Petit Pic d'Ansabère