lundi 10 octobre 2016

Nouvelle voie en vallée d'Aspe : L'Apprenti Sorcier

260 m / 6b+ (6a obl.) / (e)

Mathieu et Ivan

J'avais repéré ce motif rouge durant l'aventure du "Chemin de Marine". De loin il semblait "facile". J'y suis retourné pensant remonter le pilier, un peu la fleur au fusil. Au pied des "facilités", je me suis retrouvé face à un mur très haut, très vertical, très compact et surtout... très difficile ! Il faudra revenir avec plus de matériel et... de l'aide ! Pour patienter, je me suis rabattu sur la zone de gauche, un peu encaissée, avec une succession de gradins encore une fois semblant "faciles". J'ai passé un après-midi là, sans réussir à franchir le premier gradin, avec un rapport engagement/difficultés trop important. J'ai cheminé de tous côtés pour me rendre à l'évidence : côté matériel, avec coinceurs, pitons et tamponnoir j'étais inadapté au lieu car les emplacements de protections naturelles, comme dans "Le chemin de Marine", sont trop rares et incertains. Après 2 pitons et 2 spits je suis redescendu.
Retour avec Mathieu, avec un jeu de coinceurs, un jeu de pitons et le perfo. Malgré des longueurs tirées avec un minimum de goujons, nous nous retrouvons à R5, en haut du 6b, dépouillés de matériel. impossible de continuer, ce qui fut frustrant car nous sentions que nous étions proche du sommet et nous avions encore le temps. Nous sommes redescendus par l'échappatoire du jardin (voir topo).
Retour lundi 10 octobre pour terminer la voie, compléter quelque peu l'équipement dans les longueurs. Le résultat est "L'Apprenti Sorcier", une voie de 260 m à l'ambiance très particulière dans ce cadre somptueux du vallon d'Aubise.


La Mailh l'Auda à gauche de notre motif sans nom

Notre motif sans nom

Ouverture de L1

Ouverture de L2

En haut de L3

En haut de L4

Répétition du superbe 6b de L5

Répétition du superbe 6b de L5

Jour 2 dans L2

Jour 2 dans le superbe dièdre de L3

Arrivée à R4

Le jardin du haut, entre R4 et R4 bis

Jour 2 dans L5

La traversée de L6

Et la cheminée de L6

Dernière longueur

Sommet de la voie

Retour par les gradins côté droit

La cabane

jeudi 6 octobre 2016

Pic des Trois Conseillers, Néouvielle, Ramougn par leurs arêtes

Encordement à 20 mètres pour toutes les arêtes.
Corde de 30 m.

Un jeu de coinceurs, sangles, 5 ou 6 dégaines.

Joach et Romain
Article publié par Romain

La première fois que je suis allé à Cap-de-Long, c’était pour la fête du Néouvielle cet été. C’est aussi la première fois que j’ai marché sur le barrage. C’est encore la première fois que j’ai aperçu cette belle arête (dite de Ferbos) qui mène au pic des trois conseillers (3039m).

J’ai demandé durant la soirée, comment se présentait cette arête. On m’a dit « c’est génial » mais le mieux est de la coupler avec l’arête des trois conseillers qui mène au Néouvielle (3091m). Alors j’ai redemandé comment  se présentait cette arête des trois conseillers et on m’a dit « c’est génial » mais le mieux est encore de la coupler avec l’arête SO du Ramougn (3011m) comme ça tu fais trois 3000 dans la journée… Alors j’ai demandé comment se présentait la descente du Ramougn et on m’a dit « c’est pas génial »…

Un mois plus tard, nous voilà de retour au Néouvielle avec la belle équipe composée de Jérôme, Nico et Joach’ pour grimper l’Immortelà (Récit ici, sur le blog de Nico). Durant cette journée où je suis encordé avec Joach’ je commence à lui esquisser le projet de rallier ces trois arêtes en une bonne journée. Joach’, sur-motivé, est partant. Reste à caler la date et à croiser les doigts pour que la météo soit avec nous.

Vendredi 30 au soir, après un repas avalé sur le bord de la route comme un vulgaire camionneur Polonais, me voilà installé sur la pile rive droite du barrage, ma voiture servant de couchette pour la nuit. Joach’ arrive avec son camion trois étoiles qui me fait bien prendre conscience qu’en plus d’un repas c’est une nuit que je vais passer comme un camionneur …

On croise aussi Olivier Puyoo et sa copine qui sont venus pour l’arête des trois conseillers. Petit bavardage entre Oloronnais à base de Lees-tomber puis au lit…

Lever 5h30, départ 6h sous un ciel étoilé magnifique et un air chaud nous laissant présager une bien bonne journée.
La marche d’approche est avalée en 1h30.
Comme on hésite entre l’attaque facile qui shunte 100 mètres  et l’attaque puriste qui parcoure toute l’arête, on attaque entre les deux. Le topo indique une cheminée avec un bloc coincé pour l’attaque classique, facile. On trouve une fissure avec un caillou dedans, alors on se dit que c’est là. On commence à monter et au bout de 50 mètres, on tombe sur la vire herbeuse de l’attaque facile et la cheminée caractéristique avec le bloc coincé …

Toute l’arête s’est faite en corde tendue à 30 mètres. C’est un peu trop long, on conseille 20 mètres.
Arête magnifique sans aucun piège sur un caillou très bon (hormis le début).
Le pic des trois conseillers est atteint à 9h30.

La brèche du Néouvielle à 9h45.

L’arête des trois conseillers est parcourue en 1h et avant tout le monde. On est au sommet du Néouvielle à 11h. On y trouve un Toulousain partit à 4h du mat’ de chez lui pour faire pour la cinquantième fois environ ce sommet. On comprend son plaisir à être là-haut tout seul.

La descente du Néouvielle se fait désencordée par des terrasses et fissures à vue jusqu’au col qui sépare le Néouvielle du Ramougn.
La dernière arête, pour laquelle nous n’avons pas trouvé de topo, se révèle la plus aérienne et la plus technique (mais la cotation max reste du IV). Encore une arête magnifique sans aucun piège…

On est en en haut de notre troisième et dernier 3000 à 13h environ.

Il nous reste la descente jusqu’au pas du gat et les difficultés seront derrière nous.
La descente du Ramougn s’avère plus complexe que ce qu’on pensait. Il nous a fallu tirer deux courts rappels et désescalader la fissure qui raye la face NE, visible depuis le barrage, dans un caillou relativement pourri…

Le reste n’est plus que de la rando et c’est à 15h que nous sommes assis au Garlitz avec un bon demi.

Une superbe journée en somme à (trois) conseiller.

Voici les photos :

    Cap de Long au petit matin

A l'attaque dans la (mauvaise) cheminée


Arête Ferbos des trois conseillers

Ferbos

Arête Ferbos avec vue sur le départ de l'arête des trois conseillers


Vue sur le cirque de Gavarnie depuis le pic des trois conseillers

Vue sur Cap de Long et la vallée

A gauche l'arête des trois conseillers et à droite le Ramougn

Trois conseillers

Dans l'arête des trois conseillers avec le pic éponyme derrière

La "boite aux lettres" de l'arête des trois conseillers



Ressaut final de l'arête des trois conseillers



Au sommet du Néouvielle


Vue intégrale de l'arête Ferbos

Vue intégrale de l'arête SO du Ramougn

Les joies du cirque


Arête SO du Ramougn (de loin la plus aérienne)

Brèche de Néouvielle et pic et arête des trois conseillers

Ramougn en vue




Vue d'ensemble de la course

Barrage de Cap de Long